Éclair et tonnerre: Walter Benjamin et le sublime urbain

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingBook chapterResearchpeer-review

Le concept de sublime n’est guère nommé dans l’œuvre philosophique et historico-politique de Walter Benjamin (1892-1940). En revanche, certains mécanismes que Benjamin distingue dans les processus mêmes du sentir et du penser, pourraient bien relever de la sublimité, telle que celle-ci est conçue à partir de la philosophie des Lumières.
Il suffit de consulter le projet de recherche sur les passages parisiens, projet qui occupait Benjamin de 1927 jusqu’à la fin des années 1930. Dans quelques formules stratégiques, Benjamin souligne le caractère bouleversant, à la fois aveuglant et illuminant, que lui réserve la découverte, grâce à la littérature d’un Louis Aragon, d’un microcosme propre au monde sensible et imaginaire de la métropole.
Alors qu’il avoue n’avoir pu lire que peu de pages à la fois du ”Passage de l’Opéra” aragonien, tant son cœur se mettait à battre, Benjamin désigne tout particulièrement le défi lancé par le monde des passages à la pensée et l’écriture, par une référence à l’éclair et au tonnerre:
”In den Gebieten, mit denen wir es zu tun haben, gibt es Erkenntnis nur blitzhaft. Der Text ist der langnachrollende Donner.” (fragment N1, 1) (Tr. fr.: ”Dans les domaines qui nous occupent, il n’y a de connaissance que fulgurante [”blitzhaft”]. Le texte est le tonnerre [”Donner”] qui fait entendre son grondement longtemps après.”)
C’est donc en invoquant les phénomènes de l’éclair, lié au sublime, et du tonnerre, plus maîtrisé et moins menaçant, que Benjamin esquisse un possible rapport entre la découverte esthétique – donc sensorielle – d’un objet de pensée, et l’élaboration textuelle de celui-ci. Entre l’instant du choc et la durée de l’écriture se situe un travail intellectuel particulier dont la communication annoncée décrira les rouages chez un Walter Benjamin, penseur de la sensorialité urbaine.
Original languageFrench
Title of host publicationRevisiter le sublime
EditorsAnne Elisabeth Sejten, Claudio Rozzoni
Number of pages24
PublisherMimesis edizioni
Publication statusAccepted/In press - 2020

ID: 243828275